Le Queyras reçoit des perturbations atlantiques très affaiblies. La plus grande partie du territoire de la vallée est marquée par une sécheresse qui rend le ciel limpide et augmente à l’extrême les contrastes de températures liés à l’altitude. Ces aspects font que des espèces animales ou végétales, aux affinités climatiques très diverses peuvent s’y rencontrer. La zone du mont Viso reçoit par l’est l’humidité de la nebbia, sorte de “mousson” qui favorise l’existence de végétaux et d’animaux exigeants en eau.

La Nebbia est la vapeur d’eau abondante dégagée par le Bassin du Pô, qui s’élève avec la chaleur, se condense en altitude et enfin forme des nuées épaisses en rouleaux” qui mouillent les rochers et les pelouses alpines jusque sur le versant queyrassin où l’air sec les dissipe. Ce phénomène lié à l’ensoleillement se manifeste en été en moyenne 1 jour sur 3 : la mer de nuages apparaît vers 10 heures pour disparaître au coucher du soleil.