Au-delà de 2 400 m d'altitude, les conditions hivernales se maintiennent plus de neuf mois par an. Les périodes clémentes favorables au développement des végétaux sont de ce fait si réduites que de nombreuses espèces parviennent rarement à produire leurs graines.
L'aspect laineux de l'Edelweiss vient du grand nombre de poils qui recouvrent cette plante pour la protéger du froid.

Les pentes herbeuses profitent aux 2 500 Chamois du Queyras.

La forêt de mélèzes leur convient aussi. Un plan de chasse fixe dans chaque commune le nombre de bêtes à tirer à l'automne. 800 (chamois, bouquetins, mouflons) ongulés se concentrent sur la seule commune de Ristolas, où la gestion est très rigoureuse depuis cinquante ans.

Proie de l'Aigle Royal, l'importante population locale de Marmotte des Alpes explique la forte densité de ce rapace dans le Queyras. Après son hibernation, à partir de la fin du mois de mars, elle sort de son terrier et se signale alors surtout par ses sifflements.