Les zones naturelles

La Réserve, comme son nom l’indique, présente pour partie des zones naturelles préservées.

Elle se compose de forêts de milieux ouverts et semi-ouverts, de formations rocheuses et de milieux aquatiques (marais, zones humides, torrents, lacs d’altitude…) et de plaines, avec en toile de fond le Mont Viso. Un millier d’espèces végétales et plus d’une centaine d’espèces animales se côtoient du Mont Viso à la Plaine du Pô.

La Réserve, comprend trois zones :

  • La zone centrale : représente la zone protégée par une réglementation au niveau national ;
  • La zone tampon : représente les communes en contact direct avec les aires protégées (les communes du Parc naturel régional du Queyras).
  • La zone de transition : entoure la zone tampon et a des liens fonctionnels avec cette dernière.


Le patrimoine culturel et l’éducation

La culture du territoire du Mont Viso est très variée en plus des quatre sites culturels inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, de nombreux sites culturels existent sur quasiment toutes les communes autour de l’histoire, de la culture, la nature et la variété de la Réserve de biosphère transfrontière du Mont Viso.

Différentes structures et acteurs sont présents sur le territoire pour partager et transmettre l’histoire, les valeurs et créer un lien social entre les populations.

Les produits locaux et l’artisanat

artisanat_bois_copyright-Lydia-Bletterie

Les produits locaux constituent une ressource économique et une production d’importance fondamentale.

Les produits de qualité ont une double fonction : ils complètent et valorisent l’offre touristique et l’accueil et représentent un lien entre les populations locales et le territoire.

De nos jours l’activité artisanale représente un des secteurs les plus importants et les plus dynamiques du point de vue de la production locale, surtout l’artisanat du bois et de la pierre.

La carte de la Réserve de biosphère

Salamandre de Lanza

Inventaire et étude génétique transfrontalière sur la salamandre de Lanza

Dans le cadre du territoire transfrontalier Man and Biosphere du Mont Viso, le Parc naturel régional du Queyras et le Parc italien du Pô s'associent cette année pour mieux connaître la répartition et la dynamique de la population de Salamandres de Lanza.

Cet amphibien est endémique des contreforts du Mont Viso et présente une biologie exceptionnelle : longévité supérieure à 20 ans, gestation de 4 ans, etc. Grâce au soutien financier de l’Europe dans le cadre du projet GouvMab (ALCOTRA 2007-2013) et au concours de l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, une étude génétique permettra notamment de mieux comprendre les connexions entre sous-populations.

Un inventaire participatif des zones de présence des Salamandres de Lanza est également mis en place avec la mise à disposition de fiches d'observation auprès du grand public, dans les refuges, les offices de tourisme et chez les hébergeurs. Gageons que cette étude permettra de mieux connaître la vulnérabilité de cette espèce et puisse être un premier pas pour un travail quotidien avec nos collègues italiens!