Les fermes du val d’Arvieux témoignent par leur facture architecturale de la richesse et de l’importance du terroir agricole et des éleveurs locaux. Rectangulaires (plan en U), d’un fort volume, plus long que large, elles s’ouvrent vers le sud par une série de loggias et d’arcades en plein cintre sur deux ou trois niveaux, dans un style artistique d’origine italienne.

Le rez-de chaussée, articulé autour d’une “court” couverte, abrite l’étable et le logis, tandis que les parties supérieures servent au stockage des récoltes, du matériel agricole et des fourrages. Dans cette architecture où domine la pierre, le bois n’est employé que dans les Couvertures (bardeaux), les charpentes et les balcons.