images-contenu
Vous êtes iciLe Parc en actions»Protection et gestion des patrimoines naturels et culturels»Réserve naturelle nationale Ristolas Mont Viso

Réserve naturelle nationale Ristolas Mont Viso

La  réserve  naturelle  Ristolas-Mont-Viso  a  été créée  en   2007 (Décret n°2007-182 du 8 février 2007).  Elle  concilie  la  sauvegarde  des patrimoines naturels et culturels avec les activités humaines, le tourisme, la chasse, le pastoralisme et  la  sylviculture,  afin  de    transmettre  aux générations  futures  un  patrimoine  riche  et respecté.

Située  dans  l’espace  transfrontalier  du  Massif  du Mont  Viso,  la  réserve  naturelle  s’étend  sur  2295 hectares.  Incluse  dans  le  périmètre  du  Parc  naturel régional du Queyras, elle est au cœur d’un dispositif de protection des patrimoines.

Elle abrite une grande diversité de milieux naturels, remarquablement conservés. Ce secteur géographique suscite d’ailleurs un intérêt scientifique majeur depuis plus d’un siècle. La flore alpine est exceptionnelle : près de 800 espèces végétales ont été dénombrées soit 18% de la flore française parmi lesquelles la campanule des Alpes, la Grassette du Queyras, le Saxifrage des vaudois et l’Androsace alpine …

bouquetinLa faune alpine est également très bien représentée : lièvre variable, Lagopède alpin, Aigle royal ou encore chamois, mouflons et bouquetins. On y trouve également la fameuse Salamandre de lanza, espèce endémique parmi d’autres.

La caractéristique du Queyras est d’être une terre de transhumance. Le pastoralisme est très présent sur la zone concernée. Par son action sur les milieux naturels, il reste une composante essentielle dans la gestion et la conservation de la diversité écologique. A côté de cette activité pastorale, le haut Guil grâce sa notoriété attire beaucoup de visiteurs.

L’essor des loisirs de pleine nature et la pression touristique exercée sur les milieux et les espèces est importante et à prendre en compte.

La Réserve naturelle a été créée pour garantir la sauvegarde de la flore et de la faune tout en rendant compatible les activités humaines locales (pastoralisme et loisirs de pleine nature), ainsi que la préservation d’une manière générale de la qualité de l’espace et de la force de ces paysages.


PICTOS réserve